La parole citoyenne à l’honneur pour les élections municipales!

| 0 Commentaires

Pour certains, les élections municipales sont source d’irritation, de folie médiatique, de discours vides et de pollution visuelle avec le lot de pancartes accrochées dans l’espace public. Elles génèrent trop souvent un désintéressement qui se traduit par le faible taux de vote, comme cette année encore alors que moins de 50% des électeurs se sont déplacés aux urnes.  Pourtant, c’est auprès de ces gouvernements locaux que les citoyens ont le plus de chance et d’opportunités de pouvoir s’exprimer et d’être réellement entendus par leurs élus!

C’est d’ailleurs pour que les citoyens participent au débat public et que leurs paroles puissent être partagées et portées jusqu’aux oreilles des différents candidats que La Maison d’Aurore a organisé, au cours de l’automne, 3 activités citoyennes, en collaboration avec le Centre de formation sociale Marie-Gérin-Lajoie.

La première activité s’est déroulée sous un beau soleil de septembre au Parc des Compagnons de St-Laurent, alors que nous demandions aux passants et aux résidents du secteur de nous parler de ce qu’ils trouvaient appréciable ou encore regrettable dans leur quartier. Leurs pensées étaient ensuite inscrites sur des papiers colorés, suspendus à des cordes à linge temporaires qui se sont mises à porter une foule de paroles citoyennes, attirant les curieux et plusieurs candidats du Plateau-Mont-Royal.

Les participants ont évoqué de nombreux sujets qui faisaient ressortir la polarisation ambiante, notamment face à la place de l’automobile et aux mesures d’apaisement de la circulation.  On voyait par contre que l’aménagement des infrastructures pour les vélos ainsi que les parcs étaient très appréciés par toutes les générations.

Une semaine plus tard, c’est sous le thème « De quoi rêvons-nous pour le Plateau-Mont-Royal » que des citoyens se sont réunis à la Maison d’Aurore, afin de visionner l’inspirant documentaire « République : un abécédaire populaire » d’Hugo Latulippe et de prendre part à une conversation sur leurs souhaits pour le quartier.

Ces deux événements ont bien mis la table pour la dernière activité organisée, qui visait à créer un espace de rencontre et d’échanges avec les candidats du district de Lorimier.  Huit des 10 candidats ont accepté de se prêter au jeu, alors que nous leur proposions une soirée radicalement différente des traditionnels débats entre candidats.

En effet, le « Café du peuple » auquel ils ont pris part avec la cinquantaine de citoyens présents a permis d’entrer en conversation directe sur les souhaits portés par chacun d’entre eux pour le quartier, mais aussi les défis que cela posait et des actions à la fois citoyennes et municipales qui pourraient favoriser leurs réalisations. En somme, de beaux échanges, bien que rapides, où les participants ont tout de même pu mesurer la qualité d’écoute ou d’intervention des différents candidats, avant de les écouter répondre à quelques questions de l’assemblée.

Pour ajouter un brin de créativité à l’événement, une artiste engagée a recueilli les commentaires émanant de ces 3 activités pour en faire une fresque finale, dont le résultat reflète bien les idées et les préoccupations émises par les citoyens au cours de cette période électorale.  Vous pourrez l’observer de plus près à la Maison d’Aurore cet hiver!

Fresque réalisée par Sophie Pétré le 23 octobre. © Annie Pelletier, 2013.

 
Un texte d’Annie Pelletier

Laisser un commentaire

Champs Requis *.