Il était une fois dans l’est

| 0 Commentaires

La démarche entamée le 31 janvier dernier par l’arrondissement Plateau-Mont-Royal et qui s’est amorcée par une présentation du plan particulier d’urbanisme (PPU) aux acteurs communautaires du quartier, s’est poursuivie au cours de la dernière année. Le 17 juin dernier, Action Solidarité Grand Plateau a organisé sa rencontre annuelle avec les acteurs du Plateau-Est afin d’établir une vision commune du développement dans ce secteur et de cibler les enjeux et les problématiques de l’Est. La rencontre a également permis le partage de l’expertise et le recensement de projets structurants déjà existants sur le territoire. Plusieurs endroits stratégiques ont alors été identifiés : le terrain de la société de transport de Montréal, l’îlot du Journal de Montréal, la zone Hogan, les passage à niveaux, etc. De plus, ce fut l’occasion de réitérer notre volonté d’intégrer les recommandations du Quartier Vert Actif et en Santé à tout nouveau développement urbain dans la zone ciblée.

Suite aux résultats, les acteurs communautaires se sont rencontrés dès septembre afin d’établir ensemble les enjeux prioritaires à défendre. Plusieurs thèmes ont été abordés : Transport et déplacement, emploi, environnement, service de proximité et milieu de vie, habitation et logements sociaux. Lors d’ateliers interactifs, citoyens et représentants d’organismes ont travaillé ensemble afin de prioriser 3 grandes actions et ont présenté leur réflexion lors de la journée de consultation publique qui a eu lieu à l’école Jeanne-Mance le 6 décembre dernier. Lors de cette journée, l’Office de consultation publique de Montréal conviait les citoyens à une présentation du plan particulier d’urbanisme par l’arrondissement et une visualisation à l’aide de modélisation 3D. Des conférenciers étaient présents afin de discuter de l’avenir du secteur d’emploi du Plateau-Est avec les citoyens qui ont été invités à poser des questions. Plusieurs idées communes ont été soulevées. La volonté de verdir les abords de la voie ferrée afin d’en faire un endroit plus convivial a été mentionné par tous les acteurs, tant communautaires, qu’institutionnels ou privés. De plus, la revitalisation de la zone d’emploi passe également par le développement d’un milieu de vie dans l’extrême Est du Plateau comportant des commerces de proximité, une vitalité culturel et la création d’espaces publics invitants. La construction de passerelles permettrait également d’atténuer l’effet de frontière entre les deux arrondissements.

Bien que le milieu communautaire souhaite créer une vie de quartier vivante et diversifiée, tant pour les citoyens que pour les éventuels visiteurs, il garde en tête que la gentrification de ce secteur nous guette. Pour éviter d’évincer les résidents et les petits entrepreneurs de ce secteur par une hausse des loyers résidentiels et commerciaux, les organismes participant à la consultation souhaitent intégrer des logements sociaux à tout projet de développement immobilier. Pour ce faire, le déplacement de la Société de transport de Montréal vers un autre lieu permettrait la création d’un espace intéressant pour y loger des logements sociaux, mais aussi, des organismes communautaires, bibliothèque, maison de la culture, marché public, etc.

Si l’heure était au rêve en ce samedi matin de décembre, il n’en reste pas moins que le développement du Plateau-Est restera au cœur des préoccupations au cours des prochaines années.

Marie Vincent, responsable de l’action citoyenne et des communications

Laisser un commentaire

Champs Requis *.