Le Château d’Aurore en liesse

| 0 Commentaires

Pour ses 20 ans, le Château d’Aurore conviait jeunes et collaborateurs des années ‘90, début 2000, à une soirée de retrouvailles, le 16 mars dernier.

Une réunion heureuse pour deux des plus anciens élèves, David et Kaven Normandin, accompagnés de leur mère Sylvie et de leurs collaboratrices, Lisette Aubut et Louise Joly.

Pour ces jeunes, l’Atelier de Devoirs et Leçons (ADL) a été une occasion de rencontre avec des adultes significatifs et un milieu de vie, une famille.  Pour nos collaborateurs, un lieu d’engagement à la réussite scolaire et sociale.  Constat éloquent de la réussite d’une initiative communautaire: la trentaine de jeunes rejoints à cette occasion travaillent ou étudient, à la plus grande joie de tous.

À tous ceux qui ont contribué à l’édification de notre “forteresse du savoir”, parents, collaborateurs, écoles, bailleurs de fonds, je dis merci.  Vous avez assuré la pérennité d’un réseau de la Maison d’Aurore et vous continuez de le faire!

« Ce fut un plaisir de se rencontrer, jeunes et moins jeunes après plus ou moins 10 ans, transformés, épanouis ou demeurés les mêmes.  J’étais contente de vous revoir tous.  Jessica et Catherine, vous avez une belle énergie, débordante et contagieuse, qui donne envie de s’éclater.  Et youpi, faites de la place, c’est Catherine qui « conduit ».  Le souper fut très agréable et j’ai eu un grand plaisir à discuter avec toi Jennifer.  Lâche pas, tu as de bonnes idées!  Et Emmanuel, Brian, Émilie, Stéphanie, David et tous les autres, tous vous êtes de beaux jeunes. Bonne chance dans tous vos projets! »

 –

Micheline Jalbert, collaboratrice au Château d’Aurore de 1999 à 2012

 

Nos anciens élèves se souviennent…

«Ils m’aidaient à m’améliorer, c’était comme des mentors.  Il me soutenaient.  Pour l’école, il m’aidaient à persévérer.  C’était une petite famille, la Maison d’Aurore, avec les autres jeunes. »

 – Lukas Baldera Bravo, 2003-2004

« Je travaillais avec une certaine Pomme.  Elle m’avait fait pleurer, mais dans un bon sens, parce qu’elle voulait que je continue dans mes études que je ne devais pas  abandonner.  Ça m’a fait pleurer.  Je suis au Cégep maintenant et je garde en souvenir d’elle qu’il  ne faut pas abandonner. »

– Anaïs Pankham, 2003-2005

 

« Grâce à ce programme, j’ai continué au secondaire et je suis un meilleur élève que j’étais comparé à avant.  Grâce à monsieur Roger et madame Lise, et j’espère continuer à un autre niveau. »

– Jordi  Fernandez Brito, 2006-2009

 

« J’étais avec Roger.  Oh my god.  Il était tellement spécial! Il me faisait toujours rire, puis à chaque matière que je détestais, les mathématiques et le français, il me faisait des dictées à chaque fois, il me faisait pratiquer.  J’ai détesté Roger pendant un bon bout de temps.  Mais, pour vrai, la Maison d’Aurore, c’est quasiment ma vie, ça fait longtemps que je connais Lise, Roger pis tout le monde qui est là. »

– Émilie Bello, 2006-2009

 

Que de joie pour les responsables du programme ainsi que les collaborateurs et collaboratrices de voir leurs petits “protégés” devenus aujourd’hui de jeunes adultes avec des projets et des rêves.

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.