Des ateliers BRILAnts au Château d’Aurore!

| 0 Commentaires

En tant qu’équipe de l’aide aux devoirs et aux leçons, nous sommes fiers de vous annoncer que cet automne, après recherches et mûres réflexions, nous avons décidé d’innover dans nos activités offertes aux jeunes de notre atelier. Pour cela, nous avons contacté un groupe de gens passionnés et engagés, qui étaient prêts et intéressés à venir concrétiser nos idées.

…Est-ce que le mot « brila » vous dit quelque chose? Effectivement ce dernier en Esperanto veut dire brillant. En même temps, c’est également le nom de l’organisme qui, depuis le début du mois d’octobre dernier et jusqu’au mois de décembre, donne des ateliers philosophiques hebdomadaires au groupe d’élèves de l’école Saint-Enfant-Jésus. Pour l’organisme, « l’objectif est d’encourager les jeunes à développer la pensée critique, valoriser la responsabilité sociale et accroître l’auto-efficacité par l’entremise d’ateliers philosophiques créatifs et par la réalisation de magazines numériques ».

Comme Brila, nous croyons qu’il est important de donner un espace à nos jeunes où ils peuvent explorer divers sujets afin d’exprimer leur créativité et leurs idées tout en ayant un cadre basé sur l’écoute de l’autre, le respect et le travail en équipe. De plus, nous voudrions continuer à animer des activités du même genre afin de transmettre cet esprit à beaucoup d’autres jeunes.

Nous allons sûrement revenir dans un prochain numéro afin de vous rendre compte des résultats obtenus et des impressions de nos jeunes philosophes car, comme Jean-Paul Sartre disait, « il est beaucoup plus facile pour un philosophe d’expliquer un nouveau concept à un autre philosophe qu’à un enfant. Pourquoi ? Parce que l’enfant pose les vraies questions ».

 

César Camacho, animateur jeunesse au Château d’Aurore

 

Compte-rendu de la séance sur la peur (tiré de la page facebook de Brila) :

Saviez-vous que la phronémophobie était la peur de penser? Pourriez-vous mimer la phobie du beurre d’arachide? Pour l’Halloween, nous avons abordé le thème de la peur avec les enfants de la Maison d’Aurore. Les participant.e.s ont partagé certaines de leurs expériences les plus effrayantes lors d’un cercle d’histoires, puis discuté des conséquences de la peur! Celle-ci peut crisper notre corps et nous faire souffrir, mais elle peut aussi s’avérer utile. Avoir peur peut ainsi nous apprendre à éviter certains dangers ou à gagner en confiance en confrontant nos craintes. À la fin de la séance, les enfants ont écrit une carte postale à la peur pour la remercier, et l’ont envoyée à son inquiétant domicile (« dans mon cerveau, près de la douleur » pour un participant, « à Los Angeles », pour une autre).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.